Besoin d'un devis ou d'un conseil sur Shopify ? 📞 Appelez nous au 01 84 25 92 21

99 (et plus) choses à savoir sur l'E-commerce

Ce que j’adore avec le E-commerce c’est que cela fait maintenant plus de 15 ans (bientôt 20 même) que je travaille dans le e-commerce, aussi bien pour des marques, que pour des distributeurs, qu’en cabinet de conseil e-commerce, que en tant que E-commerçant ou même développeur de site web avec Shopify et Shopify Plus et je suis pourtant loin d’avoir tout vu.

99 conseils E-commerce indispensables

C’est un domaine qui change régulièrement et apporte des nouveautés techniques, des usages, des comportements clients, des façons de faire, des outils e-commerce et des CMS E-commerce tous les jours ou presque.

Ce serait quoi ton top des conseils e-commerce ou des choses à savoir sur l’e-commerce ?

Bref, même si le secteur change fortement et évolue toujours très vite, chaque fois que je croise quelqu’un, on me demande souvent un conseil e-commerce.
C’est gentil et ça me fait très plaisir, je suis un bavard aussi bien à l’écrit , vous pouvez lire tous mes articles sur le blog e-commerce de Pikka, qu’à l’oral. Prenez rendez-vous et vous verrez que c’est vrai .
Bref, en discutant avec un ami l’autre jour, il m’a dit “ A force de donner des conseils, ce serait quoi ton top des conseils e-commerce ou des choses à savoir sur l’e-commerce ?”

Liste des meilleurs conseils en E-commerce 

Et je me suis dit que cela ferait un très bon article que je vous partage ci dessous avec mes 99 conseils ou choses à savoir sur le e-commerce.
Attention, ce sont juste des conseils tirés de ma propre expérience dans le e-commerce. Vous avez tout à fait le droit de ne pas être d’accord, n'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis ou partager votre expérience. Si un des points vous intéresse particulièrement alors n'hésitez pas à le signaler en commentaire et je ferai un article plus détaillé sur le sujet.

Sommaire

Histoire de vous faire gagner du temps, voici des liens vers chaque "lot" de conseils E-commerce

1) Le E-commerce ce n’est pas gratuit

Il va falloir investir pour espérer gagner en retour. Cela représente un risque de temps ou d’argent ou des deux. N’y allez pas si vous n'êtes pas prêt à prendre ce risque. rien n’est garanti et ce ne sera pas gratuit. Par contre, ça va être extrêmement formateur.

2) Vous devez être un expert de vos produits

La vraie différence entre un marchand et un autre, c’est surtout leur connaissance produit. Vous trouverez toutes les compétences du monde pour le marketing et la technique. Pour les produits, c’est à vous marchand d'être leader sur votre catalogue. C'est la clef de votre site.

3) Le E-commerce ça coûte cher

Les coûts initiaux en e-commerce peuvent se révéler assez importants : tarif de construction du site e-commerce, budget marketing, stock, temps passé …
Sous estimer tous ces coûts et partir avec un budget de quelques centaines d’euros au départ va vous ralentir et vous handicaper pour vous développer. Essayez de trouver un budget de départ de plusieurs milliers ou dizaines de milliers d’euros si possible. Rassurez-vous, ce n’est pas indispensable mais juste plus facile. Sinon, il vous faudra dix à cent fois plus d’efforts pour démarrer.

4) La vie d’un e-commerçant est bien occupée

Vous allez manquer de temps. Les journées d’un e-commerçant sont extrêmement bien occupées et vous n’allez pas voir le temps passer. Attention à la vie de famille, les activités chronophages comme le e-commerce peuvent faire perdre le sens des priorités. fixez-vous les vôtres.

5) Il faut aimer vendre

Un site e-commerce est là pour vendre. Si vous n'êtes pas à l’aide à l’idée de faire du chiffre, de la marge, d’optimiser les coûts, alors ça risque d'être compliqué pour vous.
Vendre, c’est vendre avec un bénéfice, la marge, c’est du capitalisme, dans le sens utilisation du capital et dans le sens capitaliser, c’est du business. Ça ne veut pas dire devenir une caricature du businessman prêt à tout. Ça veut juste dire que si ce point vous pose problème alors faites autre chose.

6) L’argent n’est pas votre ressource la plus importante

Même si vous démarrez en autofinancement, sans beaucoup de budget, vous allez vite vous rendre compte que l’argent n’est pas votre problème principal. C’est souvent un frein plus ou moins important mais votre problème principal risque d'être celui de l’organisation. Comment faire tout ce que vous devez en seulement huit à dix heures par jour.

7) Créer un site e-commerce est la première étape

Parfois, on à l’impression que la création du site est une fin en soi. J’y vois plutôt un point de départ d’une grande aventure. La création de votre site marchand, surtout si c’est le premier, doit être la plus rapide et simple possible. En tout cas, c'est notre vision chez Pikka 

8) Naviguez sur votre site le plus souvent possible

C’est l’erreur N°1 des débutants en E-commerce. Surfer sur les sites des concurrents au lieu de surfer sur son propre site en desktop, mobile, avec peu de réseau, dans les transports en commun etc … Vous devez être le visiteur le plus fidèle sur votre site et vous devez avoir envie d’acheter vos produits. Sinon vous ne convaincrez jamais personne.

9) Optimisez vos coûts

Attention à ne pas additionner les outils web et e-commerce les uns derrière les autres et à laisser aller votre structure de coûts. Le E-commerce est un métier de gestion et d’épicier. Maîtriser ses coûts à tous les niveaux est indispensable pour rester rentable toute l’année.

10) Le E-commerce c’est formidable

C’est certainement la plus grande aventure que vous pouvez lancer depuis votre canapé sans demander aucune autorisation à personne. Le e-commerce est égalitaire car il se fout de vos diplômes ou de votre statut social. Tout le monde peut se lancer et à une réelle chance de réussir. Ca ne veut pas dire que c’est facile, juste que c’est possible.

11) Créez une marque, pas juste un site

lancer un site E-commerce qui s’appelle chaussure.monsite et qui vend des chaussures et une autre. Transformer un site en marque est à mon sens beaucoup plus intéressant. La marque permet de facturer plus cher, d’attirer des clients et de fidéliser. Faites du Branding et pensez “création de marque” à chaque fois que vous réalisez une action webmarketing pour en profiter. 

12) Lisez des livres sur le E-commerce

Même après plus de 15 ans de travail dans le e-commerce, j’en apprends toujours autant dans les livres publiés chaque année sur le e-commerce.
C’est à mon avis le meilleur rapport qualité/prix en termes de formation et cela vous fera gagner des dizaines de semaines en productivité dans la plupart des cas.

13) Faites appel à un expert E-commerce

Si vous n’y connaissez rien en E-commerce alors essayez de contacter un expert e-commerce et de prendre une heure de consulting. Même à 200 € de l’heure, et à condition de bien préparer la réunion, vous pourrez bénéficier de dizaines d’années d'expérience en condensé.

14) Mesurez, Mesurez, Mesurez

Dans le web on peut tout mesurer, ne vous en privez pas. Même si vous n’utilisez pas toutes les données aujourd’hui, vous pourrez vous baser dessus demain. Essayez cependant au maximum de construire dès le premier jour votre business e-commerce sur la data. Les produits en homepage doivent être choisis avec la data(Google Trends par exemple ? )

15) Lâchez vous !

Vous êtes entrepreneur. A vous de créer votre voix, votre ton et votre thème. Vous n'êtes pas obligé de faire dans le sérieux, rigide et triste. Le meilleur exemple là dessus reste “Merci Handy “

16) Vendez plus cher

Aussi souvent que cela est possible, essayez de grappiller des points de marge à droite et à gauche sur vos produits en surveillant vos concurrents qui n’ont plus de stock ou qui ont remonté leurs prix.

17) Le E-commerce est accessible à tous

Pas besoin de faire partie d’un cercle d’initié, de connaître les bonnes personnes ou d’avoir fait la bonne école. Le E-commerce est un vecteur d’intégration et d’ouverture. Faites des ventes et personne ne vous demandera votre diplôme.

18) On lit n’importe quoi sur internet. Testez

Cet article en est la preuve, je l’ai écrit sur mon expérience de plus de 15 ans en E-commerce. Mais je ne sais pas tout. Et certaines choses de cet articles sont fausses dans votre cas précis. Je suis obligé de synthétiser, de résumer, j’ai un temps limité pour écrire ce long article. Vous pouvez lire tout et son contraire sur Internet, Ne prenez pas tout pour argent content, surtout si c’est trop beau pour être vrai et testez. Faites vous votre propre opinion basé sur des données.

19) N’investissez pas trop en stock

Le stock est votre meilleur ennemis : indispensable pour une belle histoire mais un poison à forte dose. Vous devez résoudre la quadrature du cercle en permanence : Comment livrer votre clients au plus vite en maintenance le stock et les ruptures au minimum. Clairement un des points les plus hardcore du e-commerce.

20) Utilisez des bons outils

Il existe des milliers d’outils pour faire tout et n'importe quoi en E-commerce. N’utilisez pas un marteau pour découper des planches. Construisez-vous votre petite bibliothèque d’outils préférés, n'hésitez pas à payer un peu pour un outil qui vous fait gagner du temps ou qui est vraiment indispensable. Si l'outil est fondamental pour votre business, contactez le développeur et assurez-vous de lui dire que vous adorez son outil. Ce serait bête qu'il abandonne le développement en pensant que personne n’aime son outil. Ne rigolez pas c’est déjà arrivé à plus d’un e-commerçant que je connais.

21) Formez-vous à un maximum de choses

Vous allez manquer de temps mais formez-vous à minima pour comprendre les objectifs, tenants et aboutissants des évolutions techniques et marketing. Pas besoin d'être un expert de Tik Tok Ads. Mais si vous connaissez les grandes lignes vous ferez des briefs plus précis, plus qualitatifs et les agences et prestataires auront plus envie de bosser avec vous. Bref, vous y serez largement gagnant.

22) Déléguez, Déléguez, Déléguez

Comme vous n’avez pas le temps de tout faire : déléguez un maximum de choses : à des outils en automatisant, à des personnes externes : agences shopify, experts, agences marketing, agence RP, freelances e-commerce, manutentionnaires, logisticiens …. La liste des gens compétents en E-commerce en France est longue. Par contre personne ne peut diriger l’évolution de votre site à part vous.

23) Faites une fiche d’établissement Google

Simple, rapide et gratuit. Pourquoi s’en passer ? Récupérez vos premiers avis clients avec votre fiche d’établissement Google et profitez-en pour faire passer quelques articles de blog ou quelques photos qui vous mettent en valeur. Vous pouvez consulter notre article "Comment créer sa fiche Google My Business"

24) Choisissez les bons KPIs

Un KPIs, pour key performance indicator, ou indicateur clef de performance, permet de mettre un chiffre sur un élément important pour vous : le chiffre d’affaires, le nombre de colis expédiés, etc …
Mais en fonction de votre activité, cela peut aussi être : le nombre de demandes au SAV, le nombre de colis en retard, le taux de retour, la marge / commande .. Il en existe des milliers. Le plus important est de choisir les bons et de ne pas en choisir trop. On parle d'environ 10 indicateurs / tableau de bord E-commerce.

25) On peut devenir riche avec le e-commerce

C’est ça qui est formidable avec le e-commerce. C’est que même si ce n’est pas facile de devenir riche, c’est possible. De nombreuses personnes ont déjà vu leur vie changer grâce au e-commerce. On peut penser bien sur en France aux Frères Charle avec Cdiscount, aux fondateurs de Rueducommerce, au fondateur de Vente Privée etc… La liste est très longue au final ! A l’international, le nom de Jeff Bezos, fondateur d' Amazon est évidemment à citer, il est en effet l’homme le plus riche du monde.

26) La course au chiffre d’affaires n’est pas toujours bénéfique

Faut-il plus de chiffre d’affaires ou plus de marge ? Pas facile de répondre à cette question. Et pourtant, d'après moi, la course au chiffre d’affaires est perdue d’avance. Grossir pour mieux acheter est la stratégie de Cdicount et malgré le support du groupe Casino, ils peinent à être rentable. La rentabilité est donc à créer en amont, très tôt dans la vie du site e-commerce pour avoir une croissance basée sur de solides fondamentaux.

27) La technique est au service du client, pas l’inverse

Si vous investissez dans la technique (plus de serveurs, plus de logiciels, plus de fonctionnalités etc…) cela doit se faire dans un seul objectif : être au service du client. Si une des fonctionnalités ou des investissements ne va pas dans ce sens, alors revoyez éventuellement sa priorité.

28) Faites du merchandising

Le merchandising, c’est en gros l’équivalent des emplacements dans la distribution en magasin. Votre vitrine (homepage) doit être adaptée à la saison et aux attentes des clients. Mais chaque page catégorie aussi ! c’est une "tête de gondole” . A vous de mettre les bons produits en haut de la page et ceux moins pertinents en page 2 ou 3 . Et si votre solution e-commerce ne permet pas de faire ça depuis le back office, alors migrez vers Shopify immédiatement.

29) Testez des moyens de paiement

Pendant longtemps, le couple “Paiement CB / Paypal” à eu les faveurs des e-commerçants mais c’est en train de changer. Il existe de nombreux autres moyens de paiement mais aussi de nombreux prestataires. Pas besoin de rester coincé chez des banques avec des solutions monétiques digne des années 80. Voir avant.

30) Créez un calendrier d’événements de l’année dès janvier

Les opérations commerciales (noël, les soldes, la saint valentin etc..) ça se prépare à l’avance. Pensez au mois de janvier à créer votre planning d’opération commerciale avec au maximum un event par mois si vous êtes tout seul .

31) Votre priorité c’est de vendre

Vous avez certainement envie de faire du marketing et de récupérer tout un tas d’infos sur votre client mais n’oubliez pas que votre objectif N°1 c’est de vendre. Permettez toujours à votre client d’acheter le plus rapidement possible.

32) Le webmarketing c’est la vie

Le webmarketing c'est faire venir des gens sur votre site. C’est toute l’acquisition de trafic. Plus vous avez de trafic, plus vous aurez de ventes. C’est le concept de base du e-commerce. Alors faites du webmarketing.

33) Ne vous trompez pas de priorité

Je vois de nombreux e-commerçants passer énormément de temps sur leur design, sur la vitesse de leur pages, sur la position ou la couleur de tel bouton… et perdre ainsi beaucoup d’argent. Il faut bosser la stratégie d’Acquisition en premier, puis la conversion et enfin la fidélisation, pas l’inverse. Alors à moins d’avoir plusieurs milliers de visiteurs par jour, continuez de bosser l’acquisition de nouveaux clients au maximum.

34) Limitez vos frais techniques

La technique est au service du e-commerce, pas l’inverse. Avoir de beaux serveurs tout neuf et rutilant fera plaisir au petit geek qui sommeille en vous mais pas à votre porte monnaie. Investissez dans la technique pour automatiser les flux, le marketing ou votre système d’information.

35) Expédiez le plus rapidement possible

Expédiez vos produits le plus rapidement possible devrait être un leitmotiv chez tous les marchands. J’en entends encore beaucoup souvent dire "ça va je livre déjà en 48 Heures” . Non, cela ne va pas, il faut trouver comment livrer en 24 Heures, voire moins, voire 15 minutes. Vous trouvez mon discours exagéré ? L’essor du quick commerce montre le contraire. Vos clients veulent le produit avant-hier et ne supportent pas d’attendre. Si vous les faites attendre, ils préfèreront toujours un autre site qui les fait moins attendre.

36) Recrutez de l’aide

De nombreuses tâches n’ont pas besoin de vos compétences et vous allez rapidement manquer de temps. Votre temps, qui est une de vos ressources les plus précieuses, doit être utilisé à bon escient : définir la stratégie, développer l’activité etc… Recrutez donc rapidement quelqu’un pour vous aider à faire les colis et à les expédier.

37) Limitez le nombre de couleurs différentes sur votre site

Restez sur une palette de couleurs limitées dans votre charte graphique et utilisez toujours les mêmes. Cela va créer une continuité et de la consistance qui permettront de rassurer le client dans sa navigation. Pensez également à la signification et à la psychologie des couleurs pour choisir les bonnes.

38) Attention aux “paterns”

Le monde est beau et rempli de gens intéressants et bienveillants (vous cher lecteur par exemple) mais malheureusement parfois, un client peut s’avérer essayer de vous arnaquer.
Généralement, la meilleure façon de répondre et de le rembourser avec le sourire. Par contre attention aux “paterns” , c'est -à -dire aux schémas répétitifs. Vous avez beaucoup de retours de clients dans la même ville ? Creusez, il se sont peut être donné le mot pour trouver une faille dans votre site et abuser d’un code promo, d’un remboursement abusif ou autre.
Ne soyez pas paranoiaques mais gardez l'œil ouvert.

39) Créez des packs

La création de pack est un gros potentiel de chiffre d’affaires. Regroupez deux ou plusieurs produits ensemble et attribuez-lui un thème “le kit idéal pour débuter” . Pack “amoureux” , Saint Valentin etc… Tout est prétexte à faire un pack de vos produits. Avec ou sans réduction. Et mettez les en avant et ajoutez un peu de marketing et vous aurez une belle augmentation du panier moyen.

40) Rassurez vos clients

Partez du principe que vos clients sont hyper angoissés. Alors rassurez-les un maximum : visages sympathiques sur le site, images rassurantes, messages de réassurances, logos, punchlines , notes, avis, fiabilité … rien n’est assez pour montrer que vous êtes là pour eux.

41) Faites un business plan et des prévisions

C'est un exercice que beaucoup de marchands n’aiment pas mais c’est à mon sens indispensable. Faites des prévisions de chiffres d'affaires pour N+1, de trafic, de vente, de conversion et vérifiez mois après mois vos prévisions et adaptez.
Au bout de quelques années vous connaîtrez les métriques par cœur vous pourrez prédire votre CA d’année en année avec une vraie fiabilité. Mais au départ c’est extrêmement difficile de se lancer à écrire un business plan et de mettre des chiffres je le sais bien.

42) Ne partez pas à l’international

*Sauf si vous avez deux millions d’euros à dépenser ou que vous êtes prêt à recommencer à zéro ou que vous avez un quasi monopole sur le marché français. Les autres marchés européens ne sont pas la France et trés trés rares sont les boites à avoir réussi en Europe avant d’avoir verrouillé le marché français pour s’assurer d’une base

43) Google Analytics est votre ami

Il va falloir utiliser Google Analytics (ou tout autre outil de web analyse) pour améliorer votre site et comprendre ce qu’y s’y passe. C’est indispensable. Et non, malgré tout le bien que je pense du tableau de bord de Shopify, il n’est pas suffisant pour gérer toute la data au bout de quelques mois. Installez Google Analytics le plus tôt possible et formez-vous.

44) Utilisez vos forces à bon escient

Si vous débutez en e-commerce, ne cherchez pas à tout connaître avant de commencer.
Vous êtes développeur ? alors utilisez vos compétences pour avoir une plateforme la plus fiable et efficace possible rapidement et tout automatiser.
Vous êtes marketeur ? Foncez sur le marketing .
Vous ne connaissez rien en UX ? Alors n’y passez pas des heures. Ce n’est pas la peine dans 99% des cas au départ.

45) Le seo ne fait pas tout

Beaucoup d' e-commerçants adorent le référencement naturel parce que cela est gratuit (non c’est faux) . Avoir un super site seo friendly c’est génial mais servez vous de cet avantage pour investir sur les autres canaux marketing, même si c'est Google Ads. Si un jour Google n’aime plus votre site, vous aurez ainsi diminué votre dépendance à Google.

46) La fidélisation client est la clef de la rentabilité

Même s' il faut forcément travailler l’acquisition de trafic en premier, la vraie clef de rentabilisation d’un site e-commerce vient de la fidélisation. Essayez de miser sur l'abonnement, les produits complémentaires, les consommables etc… pour générer un deuxième, voire un troisième achat de la part de votre client. son coût d’acquisition ne bougera pas beaucoup mais votre rentabilité va être en hausse.

47) Mettez vos produits en situation

Le grand classique des images produit en E-commerce, ca reste un packshot sur fond blanc mais il n’est pas interdit de faire autrement. Une photo d'ambiance, une photo pour se rendre compte de la taille, de la texture, de la mise en situation. Il y a plein de possibilités pour rendre vos photos produits intéressantes.

48) Utilisez des outils E-commerce

Automatisez le maximum de choses que vous pouvez. Pour cela n'hésitez pas à utiliser des outils e-commerce pour gagner du temps. Il en existe presque pour tout et surtout pour n’importe quoi. Pas la peine de payer des milliers d’euros tous les mois non plus mais n'hésitez pas à tester vos outils préférés et à voir ceux qui vous font gagner du temps. Remove.bg peut par exemple faire économiser des heures de détourage pour quelques centimes.

49) Votre site ne vaut rien en dessous d’un million de CA

Vous cherchez à revendre votre site ? C’est le cas de nombreux entrepreneurs au bout de quelques années. Il faut savoir qu’en dessous d’un million de CA, votre site ne vaut virtuellement pas grand-chose. Au-dessus d’un million de CA par an, vous avez de belles possibilités de trouver un acheteur prêt à mettre un bon prix.

50) La règle des 15 %

Combien faut-il investir en marketing ? Ça dépend étant un peu trop simple, je prends généralement une règle de 15% de frais d’acquisition client. Ce n’est pas de la science exacte mais ça permet de sortir un premier budget rapidement. Vous voulez réaliser 100 000 € de CA sur une période ? Il faudra dépenser environ 15 000 € . Attention, c'est une moyenne , c’est donc faux dans de nombreux cas mais en général, c’est vrai et ça peut servir de point de départ à un business plan.

51) Le design est important mais pas tant que ça

Le design est certainement la seconde passion de tous les e-commerçants. Et pourtant, sans dire qu’il ne sert à rien, il est surévalué dans 90% des cas. Se concentrer sur le fonctionnel est suffisant dans la grande majorité des cas. Rappelez-vous que sauf si c’est votre formation de base, vous ne connaissez rien au design. Alors faites simple, et c’est déjà assez compliqué de ne pas trop en faire.

52) Affichez vos disponibilités de stock le plus clairement possible

Vous aurez beau afficher cent fois partout sur votre site que les produits sont en stock, la question principale de vos clients à votre service client sera “Avez-vous le produit en stock” (Bon ce n’est pas vrai, la question principale est toujours “Ou est mon colis”) . Là dessus, il n’y a pas de recette miracle à part indiquer la même information sous plusieurs formes : date d'expédition garantie, pictogramme“en stock”, message “produit en stock” etc… Répétez, répétez et répétez encore mais sous différentes formes.

53) Mettez un petit code promo dans le colis

C’est presque la règle N°1 du E-commerce : donnez envie au client de revenir chez vous. Un petit code promo dans le colis sur un prospectus, accompagné d’un petit “merci” fait toujours plaisir !

54) Utilisez Paypal

Paypal c’est trop cher ? Peut être. Mais alors ajoutez le à dans votre budget marketing et c’est réglé. Paypal représente 10 à 15 % des achats. Et sur un petit site il peut clairement faire la différence au départ. Vous devez tout faire pour engranger la moindre commande supplémentaire. Et Paypal sur Shopify s'installe en quelques secondes.

55) Attention au rush de fin d’année

On a du mal à se rendre compte du rush de noël et des ventes de fin d’années. Vous risquez de faire entre 2 et 3 mois d’équivalent de chiffre d’affaires en 15 jours / 3 semaines. Ne restez pas seul et demandez de l’aide en Amont à des copains ou connaissances pour vous aider si besoin. Une fois sous l’eau du colisage intensif, vous n’aurez pas le temps de trouver des ressources alors planifiez le avant !

56) Sous traitez un maximum

Recruter de l’aide c’est important, mais en marketing aussi. Essayez de passer par des freelances ou agences pour un maximum des tâches externalisables. De nombreux e-commerçants pensent être des pros de Google Adwords ou Facebook Ads mais peinent à rentabiliser leur campagnes ou y passent beaucoup trop de temps. Si vous pensez que personne ne peut mieux faire que vous, c’est vrai dans un premier temps. Mais le but est d’expliquer et/ou de former pour qu’ils puissent faire beaucoup mieux que vous dans un second temps, pendant que vous bossez sur un autre sujet.

57) Ne cherchez pas à avoir que des “tops sellers”

Votre but est de vendre, il vous faut donc des tops sellers. Mais il vous faut aussi des produits fun pour communiquer dessus, en relation presse par exemple, des produits nouveautés, des produits “sociaux” qui vont générer des discussions, des produits curieux, des produits “démo” , des must have etc…

58) Soyez organisés

Notez tout dans un outil comme Notion par exemple. Vous risquez d’oublier des choses sinon. Il va se passer des milliers de choses différentes dans votre journée de e-commerçant. Ce serait dommage d’oublier le point le plus important de la journée juste parce que vous ne l’avez pas noté.

59) Rencontrez d’autres e-commerçants

Ne restez pas devant votre ordinateur toute la journée sans parler à personne. Sortez à un apéro e-commerce, entrepreneur, web ou autre et discutez. Ça vous prendra un peu de temps que vous ne pensez pas avoir mais ça ne peut que vous faire du bien.

60) L’email c’est génial

Si vous n’utilisez pas l’email pour communiquer avec vos clients, vous perdez certainement votre canal d’acquisition le plus rentable. Envoyez à minima un email par moi, même simple à tous vos clients pour garder le lien et donner de vos nouvelles.

61) Offrez des codes promo vous même !

Peu de marchands aiment les codes promos. Après tout, c’est mauvais pour la marge et vous devez payer deux personnes : l’affilié et le client. Alors pourquoi ne pas proposer directement vous mêmes des codes promis sur votre site ? Certains sites ont même une page dédiée. Ça permet de bien se référencer sur “Votre marque + code promo” et ensuite le code promo permet de booster la conversion sans avoir de frais d’affilié en plus. A tester si le code promo est une partie de votre stratégie.

62) Sourcez vos produits toujours plus loin

Attention, pas toujours plus loin en Chine, toujours plus loin dans la chaîne de production. Allez à la source directement. Remontez la chaîne de vos grossiste, identifiez leurs fournisseurs, remontez tout pour pour aller négocier avec un maximum de producteurs en direct en éliminant les intermédiaires.

63) Listez 3 bullets point pour chaque produit

Vous connaissez vos produits par coeur ? Pas vos clients. Aidez les en mettant bien en avant sur chaque produit 3 bullets points (3 points) principaux.
Ex :
Résiste à l’eau
Indestructible
Qualité “Made In US”

64) Demandez des explications et posez des questions

Vous travaillez avec des freelances, agences Shopify ou autre ? Alors posez des questions et essayez de comprendre. et si ce n’est pas clair, alors demandez de nouvelles explications. Les gens les plus sérieux peuvent répondre à vos questions sur ce qu’ils font ou feront pour votre projet.

65) Faites des vidéos

Même si vous n'êtes pas monteur, vidéaste ou autre, faites des vidéos de vos produits, même sans son et ajoutez les dans vos fiches produits. Cela aide énormément à se faire une idée plus précise du produit.
Après, si vous vous sentez l'âme d’un youtubeur alors n’hésitez pas à vous faire plaisir !

66) Cherchez à comprendre vos clients

La vente c’est de la psychologie. Comprendre les besoins de vos clients et trouvez les moyens de leur donner envie d’acheter vos produits. Si vous n’aimez pas les gens, vous risquez d'avoir du mal à vendre.

67) Ayez des produits chers dans votre catalogue

Je retiendrai toujours la remarque d’un de mes anciens chef quand je bossais en tant que salarié : Benoit, si on a pas de produit à 200 € , on a aucune chance d’en vendre.
Si vous n’avez que des produits à 50 centimes, il vous sera très difficile d'avoir un panier moyen élevé. A vous de construire le catalogue adapté à vos objectifs. De plus, cela vous fera profiter d’un biais cognitif (l’effet d’ancrage) qui rendra, en apparence, tous vos autres produits moins chers.

68) Définissez vous un grand objectif par mois

La gestion d’un site e-commerce étant assez consommatrice de temps, avoir un grand objectif par mois (par exemple revoir le design de la page produit, lister les produits en stock mais sans vente durant les 6 derniers mois etc..) Ce sont des points “ponctuels” qui assurent l’amélioration ou le nettoyage de votre site e-commerce.

69) Mettez en place un email d’abandon de panier

Simple à mettre en place sur toute solution e-commerce qui se respecte, un système de relance d’abandon de panier, c’est 10 à 15 % de chiffre d’affaires en plus pour votre boutique en ligne et sans forcer. Indispensable !

70) Luttez contre les préjugés que vous avez

Vous avez certainement plein d’idées en tête. Partez du principe que votre idée peut être fausse et testez le contraire de ce que vous pensez dans un maximum de cas. Vous serez surpris des résultats. Il faut savoir que votre imagination sera le premier frein au développement de votre site. Après attention, des rêves sans plan d’action ne pourront jamais se réaliser. A vous donc de détruire les propres barrières que vous vous êtes dressé sur votre chemin.

71) Créez un tableau de bord

Vous ne pourrez pas gérer correctement votre affaire sans un tableau de bord. Et non , Google Analytics n’est pas un tableau de bord. Votre dashboard Shopify non plus. Vous trouverez certainement des exemples de tableau de bord e-commerce sur Internet mais mon conseil reste le même : créez le vôtre !

72) Profitez à fond des soldes !

Les soldes sont certainement le moment le plus important dans le e-commerce. Pourquoi? Car vous allez avoir des clients prêts à tout pour flairer la bonne affaire, une promo et surtout avec une envie folle de dépenser de l’argent. Vraiment, à vous de les aider en préparant cette période avec attention.

73) Proposez le paiement en plusieurs fois

Le paiement en plusieurs fois à révolutionné le e-commerce en peu de temps. Avec des prestataires de paiement comme Alma, il est possible de sécuriser son CA tout en permettant au client de payer en plusieurs fois extrêmement facilement. Ne vous privez surtout pas de cette belle occasion.

74) Cherchez toujours à optimiser votre site

Optimiser tous les jours son site est la meilleure façon d’augmenter son taux de conversion. Il n’y a pas de recette miracle ou toute prête en e-commerce. Alors optimisez, testez, modifiez et mesurez si cela augmente bien votre conversion. Si votre site est bien fait, par une agence E-commerce ou un expert e-commerce, il est beaucoup plus pertinent d’améliorer par petite touche que de tout changer.

75) Corrigez les erreurs qu’on vous signale

On vous remonte une faute d’orthographe sur le site ? Une erreur de traduction ? Un outil seo vous donne une liste d’erreurs à corriger ? Faites le . C’est un gain de qualité pour vous, un souci en moins et une tache de faites dans votre todo list. Ça fait toujours plaisir. C’est la somme de toutes ces petites améliorations qui peut faire la différence au bout de quelques années

76) Ne faites pas de refonte de site

La refonte de site est certainement la période la plus critique pour de nombreux projets. Changer de technologie e-commerce, de design, faire des redirections 301 etc… La liste des opérations techniques à faire est longue et peut mettre en danger votre site et votre business. On ne compte plus les migrations ratées par un mauvais choix d’agence (alors choisissez la bonne agence E-commerce), de manque de compétences dans le chef de projet (interne ou externe) ou tout simplement dû aux délais parfois hallucinants de certaines migrations. Une refonte de site peut parfois prendre des années. Incompréhensible dans un monde qui bouge aussi vite.
Bien sûr, il est tout de même parfois souhaitable de migrer ou de refondre le site mais les bonnes raisons de le faire seront listées dans un futur article.

77) Créez vous des photos d’ambiance pour animer votre site

Avoir des pack shot produit c’est bien mais de belles photos d'ambiance pour illustrer vos propos, le thème, le merchandising ou tout simplement pour donner envie d’acheter vos produits, c’est pas mal ! Rarement évidemment à faire sans sortir un “vrai” appareil photo et pas mal de temps, les photos d’ambiance permettent de casser l’effet “j’ai le même site e-commerce que tout le monde” et donnent de la personnalité à votre ecommerce.

78) Ne copiez pas (bêtement) vos concurrents

La volonté de faire comme ses concurrents est souvent forte mais c’est, d'après moi, une très mauvaise idée. Pour une simple et bonne raison : vous ne savez pas où ils veulent aller. Vous croyez, naturellement, qu’ils vont dans la même direction que vous. Mais ce n’est peut être pas le cas.
En les copiant, vous risquez donc d’aller dans la mauvaise direction ou de moins bien faire qu’eux.
Attention, il est bien sûr important de leur piquer les deux/trois bonnes idées qu’ils peuvent avoir mais adaptez-les à votre stratégie !

79) Attention aux franco de port des fournisseurs.

De nombreux fournisseurs proposent des franco de port au-dessus d’un certain volume d’achat. Ne surstocker par pour cette raison ! La trésorerie est votre bien le plus précieux. Le stock est un mal nécessaire. Il est souvent tentant de se laisser aller à augmenter une commande pour bénéficier d’un franco mais attention à ne le faire qu’en cas de réel besoin et pas par automatisme.

80) Automatisez un maximum de choses

Automatisez tout ce qu’il est possible et/ ou chronophage. En quelques jours vous pouvez très certainement comprendre comment utiliser Intégromat ou Zapier ou Airtable. Sinon, sous traitez ça à un expert No-Code et débarrassez vous de tout ce qui est répétitif. Si vous le faites deux fois, ne le faites pas une troisième !

81) Créez un catalogue pdf, voir papier !

Le fichier pdf est un outil très peu utilisé et pourtant très puissant. Transformer un catalogue en PDF ne coûte pas grand-chose si vous avez le bon outil et vous pouvez l’envoyer à tous vos clients voire … l’imprimer et le glisser dans vos colis. Si votre cible, ou une partie d’entre elle du moins, est au dessus de 40 ans, vous pouvez réaliser jusqu'à 10 à 15 % de votre chiffre d’affaires en plus avec ce côté un peu moins e-commerce et plus catalogue.

82) Proposez des cartes cadeaux

La carte cadeau est un moyen simple et efficace de créer des ventes pour tous vos visiteurs qui ne se sentent pas concernés par vos produits. Imaginons que vous vendez des jeux vidéo. Une grand-mère ne va peut-être pas acheter une borne d’arcade. Mais le bon cadeau qui fera plaisir à son petit-fils ou à sa petite fille, ça certainement.

83) Faites des process

Quoi de plus “grand groupe” qu’un process ? Et pourtant, c’est une des clefs pour pouvoir sous traiter, s’organiser efficacement et surtout assurer une qualité constante peu importe qui compose votre équipe.
Vous avez une opération répétitive ou régulière ? Alors définissez les grandes lignes du processus et expliquez le . Plus vous le ferez, plus vous pourrez voir ou améliorer votre service et plus vous gagnerez en efficacité.

84) Le service client, ça prend du temps

Traiter un email d’un client, cela prend du temps. Alors autant viser la qualité en personnalisant au maximum la réponse. Et répondez le plus rapidement possible. Si vous pouvez répondre par oui ou par non en quelques secondes, ne vous privez pas. Aucun client ne s’est jamais plaint de recevoir une réponse trop rapide !

85) Travaillez avec des influenceurs

Même si tous n’ont pas bonne réputation et qu’il est parfois difficile de trouver le ou les bons influenceurs, cela reste une source de trafic, notoriété et commande qui à fait ses preuves, surtout via Instagram. N’y dépensez pas des sommes folles lors de votre première opérations mais je vous invite fortement à tester une ou plusieurs opérations pour vous faire votre avis. Il y a des influenceurs dans tous les domaines, même les plus inattendus.

86) Attention à la marge par commande

La marge par commande est pour moi un des indicateurs principaux à suivre pour rester bénéficiaire. Entre les frais de port, les frais d’achat du produit, les frais marketing … Il n’est pas toujours évident de maintenir une marge sur toutes les commandes. Avec des outils d’automatisation, il est même possible de calculer la marge de chaque commande individuellement !

87) Simplifiez vos messages au maximum

On a tendance à faire des messages trop compliqués et trop longs. Vos messages marketing doivent être courts et impactants. Simplifiez au maximum tout ce que vous pouvez. N'oubliez pas que vos clients n’ont que quelques minutes à consacrer à votre site et, si ils surfent sur mobile cela peut même être quelques secondes avant d'être interrompu par quelque chose.

88) Misez sur la preuve sociale

Vos clients adorent laisser des commentaires, des photos et des vidéos ? Non, il va pourtant falloir trouver un moyen pour en récupérer un maximum. N'hésitez pas à demander par mail à vos premiers clients ! La preuve sociale est un levier extrêmement important pour générer plus de conversion et de confiance sur votre site.

89) Vous ne ferez pas de ventes depuis twitter

Passer du temps sur les réseaux sociaux pour se détendre est un classique (et c’est bien compréhensible, on le fait tous) mais ne justifiez pas ça en disant que vous travaillez. Soyez conscient, et assumez le, que c’est , un peu , de procrastination. Vous le vivrez mieux et vous serez au final plus modéré dans leur consommation.

90) Soyez cool

Ne vous énervez pas, jamais. Un client est bête comme ses pieds ? Un fournisseur vous pose des soucis ? Un prestataire ne travaille pas comme il faut ? Gérez le problème mais partez du principe qu’il y a de beaucoup plus de chances que ce soit une incompréhension , plus ou moins grosse. Plus vous vous énervez, moins la solution vous apparaîtra simple. Un client à toujours raison, même quand il à tort.

91) Vous sous estimez la quantité de raisons d’abandonner un panier

Souvent, lorsque l’on parle d'abandon de panier, les emarchands pensent que les clients ont eu peur ou qu’il manque quelque chose sur leur site pour finaliser la commande. Dans la plupart des cas, un abandon de panier, c’est le “vrai monde” qui reprend ses droits sur le client : un chat qui demande ses croquettes, un appel pour une réunion, une coupure de réseau, un ami qui passe, l’heure qui est passée etc…

92) Votre logo est très bien (enfin surement)

Les e-commerçants qui surfent sur leur site régulièrement souffrent souvent d'un syndrome étrange : celui de vouloir refaire le design de leur site ou leur logo ou leur charte graphique tous les quatre matins. Sauf si votre logo à été fait n’importe comment, il est surement très bien pour le moment. Arrivé à 100 ventes par jours, vous pourrez remettre en cause le design mais vous serez certainement bien entouré pour le faire.

93) Attention au burn-out

Le e-commerce est un métier ou on ne s'arrête jamais. Il est facile de tomber dans une spirale infernale de travail et de se sentir toujours en retard dans ses tâches. Cela peut mener dans certains cas extrêmes au burn out ou à la dépression. Faites attention à vous. Vous ne pourrez pas réaliser toutes les tâches que vous devez faire tous les jours. Il faut, à mon sens, arriver à l’accepter le plus rapidement possible pour se détacher de cette obligation

94) Commerce et E-commerce : même combat

Le E-commerce et le commerce sont deux faces de la même activité. Ne vous privez pas de monter un réseau de boutiques si le cœur vous en dit. Vendre aux clients, trouver le bon assortiment, le stocker au bon endroit et au bon moment et garder des marges, cela peut se faire peu importe le support.

95) Ecrivez de vraies fiches produits

Vos fiches produits sont le cœur de votre stratégie de référencement seo et de conversion. Ne les laissez pas en déchéance. Prenez du temps pour écrire de belles descriptions vendeuses et attirantes. Si vous trouverez que cela prend trop de temps par rapport au CA potentiel du produit, il existe des solutions d’automatisations de rédaction du contenu.

96) Utiliser des visages sur votre pour l’humaniser

C’est une stratégie que je vois très peu sur les sites e-commerce et pourtant son efficacité n’est plus à démontrer ! Utilisez des visages humains sur votre site qui regardent vers vos CTA, qui jouent ensemble, qui sourient etc…
En tant qu’humain, nous avons fondamentalement envie de faire partie d’un groupe social. Montrer des humains sur un site e-commerce permet de créer de l’attachement et donc de la conversion

97) Indiquez clairement votre numéro de téléphone

Pourquoi rendre visible son numéro de téléphone ? Pour montrer que vous êtes bel et bien présent. N’oubliez pas que vous avez aussi le droit de vendre par téléphone !
Chaque client qui vous contacte est une opportunité commerciale à saisir et à transformer. Vous avez aussi le droit de récolter des avis clients par téléphone ou de récolter les demandes de vos clients et d’améliorer votre site en conséquence.
Parler aux clients en direct est la manière la plus efficace et rapide pour booster son site marchand.

98) Indiquez visuellement la taille de vos produits

Sur les packshots produits, il est très rare d’avoir une indication de la taille du produit. Cela peut générer des retours et/ou des incompréhensions. Essayez de prévoir au moins une image en situation ou à l'échelle humaine si possible. Enfin à minima avec un point de repère.

99) Remboursez sans discuter.

Ce conseil embête généralement tous mes clients quand je fais du consulting e-commerce. Pourtant, rien ne sert de discuter, le client à toujours raison. En tout cas, il pense avoir toujours raison. Combien de temps allez-vous perdre pour le convaincre ? Et si jamais il avait raison ? Il n’y a à mon sens pas de raison valable de ne pas rembourser systématiquement le client et de se montrer réactif et généreux. Au pire, considérez cette dépense comme du marketing. Et si jamais vous en avez vraiment beaucoup, alors prenez une assurance.
Avoir l’attitude inverse vous apportera mauvaise réputation et un temps perdu incommensurable. A mon sens c’est une perte plus importante que quelques euros sur une commande.

100) Lisez le blog de Pikka !

Parce qu’on est sympa, pro et qu’on donne 100 conseils E-commerce au lieu de 99 , tout cela sont d’excellentes raisons de vous abonner à la newsletter de pikka et de suivre le blog e-commerce de notre agence.

Bilan des 100 conseils E-commerce 

J'espère que ces 100 conseils e-commerce vous aideront à trouver de l’inspiration pour améliorer votre boutique, vous lancer dans la vente en ligne ou tout simplement vous donner un petit coup de boost si vous en aviez besoin.
N'hésitez pas à laisser en commentaire vos conseils ou à commenter les miens ! Si cela peut servir à d’autres entrepreneurs alors j’en suis ravi !

📚 A lire aussi 👇

  • Metafields & Shopify : Le guide complet

    Si vous utilisez Shopify depuis un moment, vous avez peut-être déjà entendu parler de Metafield. Il sont régulièrement mentionnés dans les articles du blog e-commerce de Shopify, dans la communicat...

  • Magento 1.9 il est urgent de changer !

    Vous avez une boutique Magento depuis un petit moment et vous utilisez la version 1.9 de Magento ? Alors lisez bien cet article pour éviter de très nombreux problèmes ! Votre site est en danger et ...

  • 5 bases du marketing qui fonctionneront toujours

    S’il l’on est toujours friands des derniers hacks à la mode ou les petits secrets d'experts pour propulser son business aujourd’hui, rien ne vaut de solides bases du marketing pour s’assurer de fai...

  • C'est quoi un logiciel e-commerce ?

    Vous avez entendu parler de logiciel E-commerce mais vous ne savez pas ce que c’est ? Vous êtes peut-être à la recherche d’une solution pour créer un site e-commerce facilement et rapidement ? Vous...

  • Page Fly : Attention aux problèmes !

    Vous aimez créer de belles pages e-commerce pour votre eshop ? Avoir la plus belle boutique en ligne est important pour montrer à vos clients la qualité de vos produits et de votre marque ?  Et vou...

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés